Accueil     Blog     Contact

Dressage chien
 COMMENT DRESSER SON CHIEN & CHIOT en 15 jours  ?

Dressage chien : Dresser Son Chien En 15 Minutes Par Jour

Dresser Son Chien En 15 Minutes Par Jour


Apprenez comment dresser votre chien en 15 minutes d’exercice par jour pour des résultats visibles en 2 semaines.


arrow-circle-o-down

Dresser son chien n’est pas une mince affaire. C’est un ensemble de processus pour apprendre à l’animal à respecter l’autorité de son maitre.


Un chien c’est trop mignon, ça il faut l’avouer, encore plus s’il est obéissant. Seulement certains chiens ne savent pas toujours comment se tenir. Quand leur maitre les appelle, ils se mettent simplement à courir.


Quand ils reçoivent pour ordre de rester sur place, ils font tout l’inverse. Ce genre de comportement peut à la longue fatiguer et certains maitres sont tentés de jeter l’éponge. Le comportement de tels chiens peut parfois être embarrassant, surtout en public. Le maitre a l’impression de ne rien contrôler, ce qui n’est pas faux.


La meilleure solution est le dressage de chien, pour apprendre à son compagnon a bien se tenir.

 Dressage chien : Les meilleures techniques pour dresser son chien rapidement

Ceux qui possèdent un chiot sont le plus souvent tentés de laisser passer toutes ses bêtises. Ce n’est pas la meilleure manière pour lui apprendre l’ordre et la discipline. Pour avoir un compagnon heureux et qui sache bien se tenir, il faut appliquer les meilleures techniques pour dresser un chien. En voici quelques unes :

arrow-circle-o-down
  • dressage chien : dresser son chien par le jeu : c’est l’une des meilleures techniques pour dresser un chiot. Ce dernier aura beaucoup de plaisir à passer du temps avec son maitre et donnera le meilleur de lui-même en retour pour lui plaire. Il suffit simplement d’avoir quelques friandises pour le gratifier quand il obéit aux ordres, et le féliciter au besoin.
  • Etre le maitre dans la maison : dans ce cas il faut faire très attention quand le dressage porte sur des chiens dominants tels que les bergers allemands et husky, surtout les mâles. Dans tous les cas, il faut toujours rester le chef de meuteau risque de ne pas savoir où donner de la tête. En effet, un chien dominant ne voudra pas se laisser dicter sa conduite. C’est la raison pour laquelle il convient de réagir et de lui montrer gentiment qui commande.
  • Non : ce mot simple est pourtant le secret pour réussir le dressage de son chien. A chaque fois que le chien fait quelque chose d’interdit, il faut se mettre devant lui et dire de manière ferme ‘’Non’’. S’il persiste dans la mauvaise direction, insister avec plus de conviction sur le ‘’Non’’. En dernier recours si cette technique ne marche pas, il est alors possible d’intervenir. Dans tous les cas, il ne faut pas hésiter à utiliser le ‘’non’’ toutes les fois que le chien fait une bêtise. Il finira par s’habituer et comprendra que ce mot correspond à des choses qu’on lui interdit.

  • Les ordres essentiels : pour que le chien suive bien le processus de dressage, il est important de se servir toutes les fois des mêmes mots. Les ordres sur lesquels se focaliser sont : assis, au pied, viens ici, ne pas bouger. La patience devra être de mise car le dressage d’un chien n’est pas vraiment facile.
  • Dresser son chien en sanctionnant ses bêtises : si le chien fait une bêtise, il faut le sanctionner sur le coup. Il n’aura pas la possibilité de comprendre en se faisant gronder plus tard. S’il fait par exemple une grosse bêtise, appliquez-lui une petite tape sur le dos. Il est déconseillé de faire mal à son chien. Il faut plutôt lui montrer l’erreur commise. Ne jamais utiliser la main, mais plutôt un journal. La main doit uniquement servir à caresser et ne doit pas inspirer la terreur.
  • Dresser un chien à la propreté : c’est l’une des bases du dressage chien. Pour cela il faut placer un papier journal dans la maison. Le jeune chiot aura besoin de temps pour apprendre la propreté. Il faut également le sortir souvent et le complimenter lorsqu’il fait ses besoins à l’extérieur.

Comment j'ai dressé mon chien INTELLIGEMMENT en 2 semaines


dressage chien | CONSEILS EXPÉRIMENTÉS POUR UN DRESSAGE DE CHIEN EFFICACE

arrow-circle-o-down

En dehors des meilleures techniques pour dresser un chien rapidement , il est également important de suivre les conseils expérimentés pour atteindre ce but.


Ainsi pour faire obéir son compagnon par exemple, il faut savoir comment procéder. Le meilleur moment se trouve durant les promenades. C’est l’occasion de lui apprendre par exemple comment marcher en laisse.


Le chien doit toujours marcher à coté de son maitre, il ne faut donc pas qu’il tire sur la laisse dans le but d’aller plus rapidement. Ainsi, pour ne pas lui donner cette mauvaise habitude, il faut tirer par petits coups sur la laisse quand le chien va trop vite. C’est surtout pour sa sécurité qu’il doit comprendre très tôt l’intérêt d’obéir aux ordres. 


Ce n’est donc pas la peine d’essayer d’être dur avec lui. Il suffit de choisir des ordres simples comme « Au panier Médor », « Couché Médor » et autres pour qu’il comprenne.


Ainsi pour un dressage chien réussi, le chien doit comprendre quelles sont les attentes de son maitre. Si par exemple vous voulez le faire asseoir, il faut lui donner cet ordre et presser son arrière train pour qu’il obéisse.


Il faudra refaire cette action plusieurs fois mais sans faire d’excès, encore plus si c’est un chiot. Inutile d’être radin en récompenses. Pour que le chien comprenne facilement, il ne faut pas hésiter à le caresser ou lui décerner des félicitations. Dans le même temps, il est important de gronder le chien. Il ne faut pas que cela soit trop courant et veillez à ce que cela soit fait en douceur. Le chien a du mal à comprendre si vous le frappez ou lui criez dessus. Cela produira l’effet inverse et ne fera que mettre à mal la confiance qu’il a en vous.


Par exemple quand il fait une bêtise, la meilleure chose à faire est de dire très fermement « non ». S’il s’agit d’un chiot, soulevez –le délicatement avec la peau du coup. Dresser un chien n’est certes pas une tache facile, mais cela requiert énormément de patience et de compréhension. Chaque chien a son caractère et certains seront forcement plus réceptifs que d’autres. Si quelques difficultés surviennent durant le dressage, il ne faut pas hésiter à faire appel à des spécialistes. Il peut par exemple s’agir de vétérinaires, d’un dresseur de chien ou encore un comportementaliste.


Plus important encore, tous les ordres donnés au chien doivent avoir une intonation joyeuse et empreinte de positivisme.


Il n’est pas rare de rencontrer des maitres qui font usage de la violence ou qui crient carrément, pour se faire comprendre. C’est tout à fait inutile et contre-productif car le chien est effrayé en fin de compte. Il en arrive même à associer de la négativité à l’endroit de son maitre. La meilleure manière de ne pas en arriver là est de commencer le dressage de chien dans un endroit exempt de toute distraction. Progressivement, vous pourrez alors ajouter des stimuli.


Dans le même temps, apprenez-lui comment socialiser avec les gens, les enfants et même d’autres chiens. L’idéal est de le faire le plus tôt possible, le tout avec la bonne humeur.


dressage chien : COMMENT DRESSER SON CHIEN À L’ORDRE ASSIS ? ASSEOIR UN CHIEN

Apprendre à un chien à s’asseoir fait partir des besoins fondamentaux lorsqu’on possède un cabot. C’est un apprentissage des plus pratiques et simples. Mieux, le dressage d’un chien à l’ordre « Assis » peut se faire sous deux approches méthodologiques différentes.

arrow-circle-o-down

dressage chien : La méthode passive pour dresser son chien à l’ordre assis


La méthode passive exige assez d’efforts d’observation et de synchronisation de la part du dresseur. Le but ici est de parvenir à dire à son chien « Assis » à chaque fois qu’on sent qu’il est sur le point de s’asseoir.


C’est un exercice qui nécessite donc une juste anticipation sur le moment où le chien s’apprête à s’asseoir pour accompagner le geste de l’ordre « Assis ».


Il est donc très important qu’il y ait une parfaite relation entre l’émission de l’ordre et le geste du chien. De la sorte, le chien pourra associer facilement le mot « Assis » à cette position qu’il est sur le point d’adopter.

Dite passive, cette approche de dressage du chien relève exclusivement de la volonté naturelle du chien de s’asseoir pour intimer l’ordre. Cette pédagogie est jugée trop contraignante par certains dresseurs de chiens. En effet, anticiper à longueur de journée la volonté du chien à s’asseoir aux termes d’interminables séances d’observations n’est pas pratique. Pour ces dresseurs, il est beaucoup plus simple de provoquer directement la position assise du chien par l’appel à l’ordre.


La méthode active pour dresser son chien à l’ordre assis


Avec la méthode active, c’est au dresseur d’enseigner au chien la position assise. Cela peut se faire de différentes façons. Surtout, il faut éviter d’appuyer la croupe du chiot car ce dernier résiste et a tendance à se relever. Et si par la force on obtient qu’il s’asseye, le cabot va percevoir cet ordre comme une contrainte et en fera une position de soumission. Dans ce cas, le chien ne cherchera plus la position assise de manière naturelle.


C’est pour cela qu’il faut écarter toute contrainte physique dans le dressage du chien à l’ordre « Assis ».


Il faut plutôt se servir du réflexe du chien qui par soucis d’équilibre, finit par s’asseoir lorsqu’il lève la tête et la penche de plus en plus en arrière, pour le dresser.


C’est simple lorsqu’on se sert d’une friandise pointée au-dessus du museau du chien. Il suffit juste de tendre le bras vers la croupe du chien lorsqu’il se met à lever la tête en arrière en direction de la friandise.


Si l’action persiste toujours dans cette même direction, alors le chien finira par s’asseoir instinctivement. C’est un phénomène naturel chez les chiens dont on peut se servir comme jeu d’apprentissage et lui donner l’ordre de s’asseoir.


Lorsque ce palier aura été franchi, la suite consistera à ne plus présenter de friandises. Il faudra l’amener à s’asseoir juste en levant le doigt au-dessus de sa tête accompagné de l’ordre « Assis ». Au fur et à mesure des exercices, le chien commencera par se plier à l’ordre et il ne sera plus question de lever le doigt au-dessus de sa tête mais de simplement lui donner l’ordre verbal pour qu’il s’exécute.

Par ailleurs, pour un chien un peu agité ayant tendance à se jeter sur les friandises au lieu de s’asseoir, il est indiqué de lever plutôt sa tête avec la main en touchant le grasset tout en lui disant « Assis ».


Dresser Son Chien En 15 Minutes Par Jour

Comment dresser son chien au rappel ? Apprendre le rappel au chien.

Le rappel du chien est une chose que bon nombre de maîtres de chiens n’arrivent pas à réussir. C’est un geste plein d’ambiguïtés non cernées qui amènent certains à garder malheureusement leur chien en laisse constamment. Pourtant, c’est simple. Il suffit juste de trouver la clé pour se faire comprendre et adopter une pédagogie méthodologique. Voici comment rappeler un chien.

arrow-circle-o-down

Savoir faire comprendre l’ordre de rappel au chien


Généralement, il faut taper dans les mains en appelant le chien par son nom suivi de l’ordre « Viens ». Il faut éviter l’erreur de seulement appeler le nom du chien sans lui donner un ordre précis. En entendant appeler son nom, le chien espère que son maître accompagne l’appel d’une consigne. Ne voyant pas d’ordre, il n’obéit pas et le propriétaire s’énerve et hurle. Une telle situation n’est pas pratique et peut conduire le chien à s’éloigner ayant senti le mécontentement de son maître. Voilà pourquoi il est important de faire suivre l’appel du chien par un ordre qui peut être « ici » ou « viens ».


C’est encore plus intéressant d’accompagner le rappel du langage gestuel auquel le chien reste très sensible. Un détail important est de toujours accueillir le chien à bras ouverts lorsqu’il revient. C’est un aspect très important surtout en début de dressage chien.


Evidemment, il faut prendre l’habitude de féliciter le chien à chaque fois qu’il répond aux rappels par des caresses et des mots d’encouragement.


Le dresser au rappel étape par étape


Le dressage d’un chien au rappel peut commencer par de petits exercices à domicile. Les essais peuvent se faire d’abord dans de petits espaces clos comme dans un couloir dans lequel vous le voyez de loin et le rappelez. Une autre astuce serait par exemple d’envoyer le chien à son panier quelques instants avant son repas puis le rappeler pour l’inviter à manger. Cette sorte de jeu qui est à répéter autant que possible s’avère très efficace dans le processus d’apprentissage.


Outre les intérieurs de locaux, il est important de commencer par lâcher le chien dans des endroits étendus mais quand même clôturés. Dans un grand jardin privé, le chien peut être libéré pour courir puis être rappelé à revenir sur ses pas lorsqu’il se trouve à l’autre seuil du jardin.


Passée cette phase, il faut commencer par libérer le cabot dans des espaces beaucoup plus vastes et non clôturés dans lesquels il reste quand même à vue d’œil. Un pré sans arbre ou un parc par exemple peuvent servir de cadre.


A l’étape finale, le chien doit être libéré de sa laisse dans des endroits où son maître peut le perdre de vue lorsqu’il se met à courir. S’il revient sur ses pas lorsque son maître l’appelle, c’est que l’apprentissage aura abouti.


Eviter certaines erreurs


Il est inefficace de courir après le chiot qui ne revient pas car il pourrait le prendre pour un jeu et continuer de courir. Il faut plutôt s’éloigner en faisant semblant de se désintéresser du chien pour qu’il revienne.


Il faut également éviter de lui passer rapidement la laisse après son retour au rappel lorsque les exercices prennent fin et qu’il faut rentrer. Le cabot pourrait être déçu et interpréter la laisse comme une punition pour être revenu. Il est plus pratique de se promener un peu en le gardant au pied avant de lui passer la laisse.

Comment Dresser son chien à marcher en laisse ?

Considéré comme le fidèle ami de l’homme, le chien est un  animal de compagnie dont la présence offre de multiples avantages. Cependant, se promener avec un chien en laisse n’est pas toujours facile. Il a tendance à tirer dans tous les sens, à jouer avec sa laisse et importuner son maître. Il y a toutefois certaines astuces pour bien dresser son chien à marcher docilement en laisse.

arrow-circle-o-down

Dresser son chien à marcher en laisse : Le choix du matériel


Le  choix du matériel est important. Il est recommandé de choisir une laisse mesurant au moins 1 m de longueur.


Il est plus pratique d’opter pour les laisses ne disposant pas d’enrouleur. Et pour ce qui concerne le collier, le mieux c’est de faire le choix d’une chaîne munie de gros maillons avec un anneau de diamètre important disposé à chacune des extrémités. De la sorte, il est plus simple d’assurer le passage de la chaîne à travers l’un des anneaux pour obtenir un collier confortablement coulissant. Avec un tel dispositif, il devient plus facile de faire passer les infos au chien à l’aide de courtes tractions.

Les préalables


Généralement, le chien n’accepte pas facilement la laisse.


En effet, elle est perçue comme étant un frein à sa liberté d’action ainsi qu’une limite à son espace. Considérée donc comme une restriction, la laisse doit être posée avec tact. Avant de sortir un chien à l’extérieur en laisse, il faut commencer par l’initier en faisant quelques essais à l’intérieur de la maison. C’est un préalable au cours duquel il ne faut pas lui imposer des restrictions. Le mieux est d’y aller tout en douceur en laissant parfois le chien guider plutôt que d’être guidé. Cette approche sera moins brusque et moins traumatisante dans l’apprentissage du chien à la laisse.


Il faut surtout garder à l’esprit que cet apprentissage n’est pas une épreuve de force entre le chien et son propriétaire, mais plutôt une manière d’indiquer un rythme et une orientation au chien. Par conséquent, il faut éviter de tirer sauvagement le cabot car ce dernier peut mal réagir. Et pour faciliter le processus, l’usage d’un dummy est avantageux. Il sert à stimuler l’animal tout en lui faisant oublier la restriction de la laisse. Par ailleurs, s’il se refuse d’avancer, le dummy l’incite à y aller en toute gaité.

Réduction de 50%

Attention


Le prix normal à partir du mois prochain retournera à 70 € – donc n’attendez pas!

30 JOURS SATISFAIT OU 100 % REMBOURSÉ

Une période d’essai de 30 jours. Si tu n'es pas satisfait pour n’importe quelle raison, tu peux retourner le livre et tu obtiendras un remboursement complet.

arrow-circle-o-down

​​​​Quel matériel choisir pour dresser son chien ?

Pour réussir le dressage d’un chien, il ne faut pas uniquement compter sur la volonté. Le matériel est également d’une grande importance dans l’atteinte de cet objectif et nécessite en plus un investissement minimal. Pour se faire écouter par un chien surtout durant les premiers mois, voici quelques accessoires sur lesquels compter :

arrow-circle-o-down
  • ​Le collier pour chien : il est indispensable pour rappeler à l’animal qui est son maitre. Le collier pour chien existe donc en plusieurs modèles. Qu’il soit électronique à impulsion vibrante, sonore et autres, chacun pourra choisir en fonction de ses préférences. C’est un accessoire qui peut être d’une grande utilité pour réduire ou changer le comportement d’un chien.
  • Le harnais pour chien : celui conçu pour le dressage et l’éducation est constitué d’un collier et deux sangles qu’il est possible d’attacher à la laisse du chien. Ainsi le dispositif permet d’arrêter l’animal en le maintenant par le poitrail, au lieu d’exercer une pression sur son cou. Le harnais est surtout recommandé pour le dressage des jeunes chiens peu obéissants ou les chiens adultes dont le dressage a été raté. Ils ont donc moins de chances d’être blessé par un collier qui exerce une trop grande pression sur leur cou.
  • La laisse : si les chiens aiment en général courir sans que rien ne les retienne, tous les endroits ne sont pas propices à cette liberté. La laisse est donc la meilleure option pour discipliner son chien et l’empêcher de faire des bêtises. Le maitre doit donc apprendre à son animal comment marcher en laisse, surtout pour sa propre sécurité. La laisse se décline également en divers modèles.
  • Le collier de dressage : c’est un outil électrique conçu pour apprendre le rappel au chien. Au moyen d’une télécommande, le maitre envoie un signal à l’animal pour lui donner un ordre.

Dressage chien : Conclusion


En fin de compte, dresser un chien n’est pas une mince affaire. C’est un ensemble de processus pour apprendre à l’animal à respecter l’autorité de son maitre. Ainsi il convient de connaitre les meilleures techniques à employer, pour les apprendre très tôt à son animal de compagnie. Cela veut donc dire lui enseigner comment obéir aux ordres basiques, lui apprendre comment être propre, se comporter en société, etc.


En dehors de ces techniques, les experts donnent aussi des conseils en ce qui concerne la marche à suivre. Dans tous les cas, il faut éviter d’être violent ou méchant avec le chien. Le pouvoir du matériel n’est pas non plus à sous-estimer, dans le dressage de chien. Voila donc autant d’éléments à prendre en compte, pour apprendre les bonnes manières à son chien.

Réduction de 50%

Attention


Le prix normal à partir du mois prochain retournera à 70 € – donc n’attendez pas!

30 JOURS SATISFAIT OU 100 % REMBOURSÉ

Une période d’essai de 30 jours. Si tu n'es pas satisfait pour n’importe quelle raison, tu peux retourner le livre et tu obtiendras un remboursement complet.

arrow-circle-o-down

© 2018 Dressage chien